• Soins palliatifs ?

    Je voudrais vous parler  d’un sujet grave, douloureux, auquel nous sommes pratiquement tous appelés à être confrontés :

     Les derniers jours  d’un être aimé. 

    OK, Je sais,  j’aurais mieux fait de rester en pause mais….

    Mais ce que je vis aujourd'hui est terrible mais je vais vous passer les détails morbides et juste vous demander si  comme moi vous aimeriez changer les choses.

    Soins palliatifs:  tout un programme !

     

     Je vous en prie Monsieur Hollande accordez nous le droit de partir dans la dignité.

    Vous avez dit pendant votre campagne : "Je proposerai que toute personne majeure en phase avancée ou terminale d’une maladie incurable, provoquant une souffrance physique ou psychique insupportable, et qui ne peut être apaisée, puisse demander, dans des conditions précises et strictes, à bénéficier d’une assistance médicalisée pour terminer sa vie dans la dignité."

    Il est temps de ne plus proposer mais d'accepter que :

    toute personne en phase avancée doit être apaisée sans condition.

     

     

    « Il faut vouloir vivre et savoir mourir.  » 

                                         de Napoléon Bonaparte

     


  • Commentaires

    1
    Lundi 18 Mai 2015 à 09:57

    Bonjour Marie-Claude

    C'est un sujet bien  délicat où de nombreuses choses interviennent , notre passé , notre vécu , nos croyances mais il est vrai que chacun doit pouvoir partir dans la dignité . Il y a eu déjà bien des avancées et nous pouvons déjà individuellement faire nos directives anticipées .

    Mais ce sujet est tellement douloureux que notre cœur et nos sentiments submergent notre raison .

    Je ne peux dans ces circonstances que te faire parvenir mon amitié pour te donner encore du courage .

    Je t'embrasse très fort .

    Nadine

    2
    Mardi 19 Mai 2015 à 16:22

    pret de toi en pensée  ; oui  je pense  comme toi  on devrais  pouvoir  choisir , mes on nous inpose  faut faire avec mes  parfois le doc peu prendre la décision ; bisous  courage 

    3
    Mardi 19 Mai 2015 à 23:47

    c'est bien sûr le sentiment que tout être normalement constitué éprouve. Mais un gouvernement ne peut décider que l'apaisement que tu réclames soit accordé sans conditions. Il y aurait immanquablement des abus. L'équipe soignante, les proches, éventuellement le malade, s'il est conscient, doivent en discuter et décider.

    Je te souhaite tout le courage du monde

     

    4
    Jeudi 21 Mai 2015 à 15:12

    Bonjour Marie Claude .

    J'ai été confronté à ce délicat problème plusieurs fois dans la vie .

    Je pense comme toi .

    Je te souhaite du courage pour traverser cette dure épreuve .

    Bisous de nous deux .

    5
    Jeudi 21 Mai 2015 à 20:57

    bonsoir Marie Claude

    un sujet très délicat auquel je ne serai répondre

    mais il est vrai que les politiques devraient prendre leur responsabilitées

    ce soir je ne peut juste te souhaiter bon courage

    bisous ... georges

    6
    Mardi 26 Mai 2015 à 08:47

    uste un petit passage pour être en pensée avec toi . Je t'embrasse Nadine

    7
    Dimanche 7 Juin 2015 à 13:19

    coucou et gros bisous ... une pensée pour toi

    Georges

    8
    Dimanche 7 Juin 2015 à 22:51

    bonsoir ma belle , merci pour tes coms en mon absence ,c'est un sujet tr ès délicat  ,à chacun ses opinions ,encore une chaude  journée ,bonne fin de journée ,bisous

     

    9
    Lundi 8 Juin 2015 à 05:48

    je n'avais pas lu ton blog.. j'ai vécu cela avec mon ami encore jeune et le vis encore en ce moment avec ma mère.. des moments difficiles. je t'embrasse avec douceur

    10
    Lundi 15 Juin 2015 à 16:53

    On ne doit pas laisser une personne souffrir pour rien, il existe suffisamment de produits pour atténuer la douleur, mais il ne faut pas que considérer la douleur physique, il faut aussi accepter de parler de la douleur morale, du malade bien sur, mais aussi de celle de son entourage, je ne pense pas qu'il soit besoin de légiférer sur la question, il suffit d'une volonté politique qui donne les moyens de le faire

    amicalement

    Claude

    11
    Lundi 22 Juin 2015 à 15:53

    Hello

    un débat plus que délicat
    je pense, qu'il faut se mettre à la place de la personne qui n'en peux plus et de travailler avec les équipes médicales, le choix appartient à la personne concerner, en dernier lieu, le membre le plus proche selon la volonté arrêter du patient et surtout respecter ces volontés. bises amicales, de tout coeur avec toi.
    yvette.

    12
    Jeudi 25 Juin 2015 à 05:02

    Pour avoir vécu certaines choses, je dirai que oui, il faut donner au patient, le droit de partir en toute dignité. Pour celui qui est, mais pour l'entourage également. Trop de marques restent après pour ceux qui restent. Je dis toujours: on ne laisserait pas un chien partir comme ça ! Certes ce n'est pas facile un moment donné de se dire c'est fini, mais c'est nécessaire de laisser partir la personne pour le bien de tous. 


     


    Arrivée aussi ici par hasard ... Bonne journée. 

    13
    Mardi 8 Septembre 2015 à 19:16

    Je te reviens bien longtemps après mais avec affection.

    Je ne savais pas.

    Oui, je pense tout comme toi pouvoir partir dignement mais pas en souffrance. Ne pas imposer à notre famille ces moments si pénibles.

    Je dis toujours que nos animaux de compagnie qui sont aimés ont cette chance ... alors pourquoi pas nous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :